ASSISTANCE CONTRE LA COVID-19

AJCAD et AEN   offrent  5   châteaux  d’eau  aux personnes vulnérables

Dans le cadre la lutte contre la maladie à coronavirus, AJCAD-Mali et  son partenaire Aide de l’Eglise Norvégienne (AEN) ont décidé de porter assistance  aux personnes vulnérables  en leur fournissant de l’eau. L’inauguration officielle des points d’eau a eu lieu le samedi  1er mai 2021.

Convaincu de l’importance de l’eau dans la prévention contre la maladie à coronavirus, Association des Jeunes pour la Citoyenneté Active et la Démocratie (AJCAD-Mali)  a identifié des populations en besoin criard d’eau  notamment les déplacés et des endroits défavorisés. Ainsi, avec l’Appui financier et de l’Aide de l’Eglise Norvégienne (AEN) des châteaux d’eau ont été réalisés dans les zones identités. Il s’agit de Niamakoro,   de Senou et de N’Tabacoro. Les points d’eau ont été officiellement remis aux bénéficiaires le samedi en présence  d’une forte délégation des deux organisations. Le ton a été donné à Niamakoro, en présence des bénéficiaires. Après Niamakoro, l’équipe a mis le cap sur Senou ou sont installés les déplacés du centre dans la ferme du Général  Ismaël Cissé. Et N’Tabacoro a été la dernière étape.

A chaque endroit inauguré, la Directrice Exécutive de l’Aide de l’AJCAD, Mme Maïga Adam DICKO, a expliqué le contexte dans lequel est intervenue la réalisation de ces forages. A l’en croire, AJCAD a fait assez de sensibilisation dans le projet AEN-COVID-19 en invitant les citoyens au respect des mesures barrières notamment le lavage des mains au savon. « Cette pandémie a fait plus de mal aux Etats les plus forts à plus fort raison nos Etats faibles. L’un des meilleures méthodes de prévention, c’est l’eau. C’est dans ce contexte que nous avons réalisé ces forages dans les quartiers où il y a nécessité. Il est très difficile de se protéger contre la COVID-19 sans eau », a-t-elle précisé. Avant d’inviter les populations au respect des mesures barrières pour se protéger contre la Covid-19.  L’occasion pour elle de responsabiliser les populations  à la gestion du forage. « Le forage, c’est pour vous. Mettez en place un comité de gestion pour gérer le point d’eau. Il faut vous approprier et gérer bien », a-t-elle conseillé.

Anne Catherine Seland, Directrice de l’Aide de l’Eglise Norvégienne (AEN) pour sa part,  a exprime toute sa satisfaction d’avoir pris part  à la cérémonie d’inauguration des points d’eau et  de   rappeler toute l’importance de l’eau dans la vie des humains. «  L’eau est source de vie. Nous avons pensé à vous pour vous offrir ce point afin d’améliorer votre condition de vie », a-t-elle affirmé, avant d’inviter les bénéficiaires à mettre les mécanismes pour une gestion sans conflit du point d’eau. Elle a par ailleurs profité  de l’occasion pour rappeler que l’Aide de l’Eglise Norvégienne (AEN) est présente au Mali depuis 1984 et intervient  sur trois volets essentiels : l’eau, hygiène et assainissement. « Nous avons travaillé au Nord : Gao Kidal et Mopti. Actuellement, on a commencé des activités dans la capitale parce qu’il y a des besoins

 

Gratitude des bénéficiaires 

Dans tous les endroits inaugurés, la joie se lisait sur les visages. Les populations, bénéficiaires de ces châteaux d’eau, n’ont pas manqué d’exprimer  leur satisfaction.

Bréhima Camara, président de l’Association Danaya à Niamakoro  « La vie humaine est inhérente à l’eau. Ce forage est plus important et a plus de vertu  pour nous que  l’eau de robinet. Il y a plus de cent mille âmes dans ce quartier. Je vous remercie ce geste salutaire », a-t-il déclaré 

Awa Diawara, déplacée à Senou

« Nous sommes très content de ce point d’eau. Sans l’eau, on ne peut rien faire. Nous remercions les donateurs. Que Dieu les récompense au centuple. N »

General Ismaël Cissé, logeur des déplacés. « C’est un sentiment de joie et de reconnaissance à l’AJCAD et l’Aide de l’Eglise Norvégienne (AEN) dont la directrice nous a honorés de sa présence. Ils nous ont donné un château d’eau équipé. Le point d’eau a été réalisé au bon moment ou le besoin était très élevé et très fort  en mati. Qui donne de l’eau, donne la vie. Merci AJCAD et AEN  »

Oumar DICKO, déplacé à   Senou,  «  Celui qui te donne de l’eau, te donne la vie. Nous sommes heureux du geste. Qu’ils en soient remerciés. On a pas d’autres mots que merci »

Mariam Sangaré, Président de l’Association Danaya à  Niamakoro

«  La réalisation de ce château dans notre quartier nous a beaucoup soulagé. Réaliser  un point d’eau dans une communauté,  c’est pour faire plaisir aux femmes et non aux hommes. Nos besoins essentiels se font avec de l’eau. Merci à AJCAD et AEN  »

Mme Diarra Mariam Diallo, habitante de N’tabacoro, « Nous sommes très contentes de ce point d’eau  dont on vient de nous gratifier. Seul Dieu connait notre degré de satisfaction. Que Dieu vous récompense », a-t-elle affirmé.

Rappelons que les deux autres châteaux ont été officiellement remis aux bénéficiaires. Il s’agit des déplacés du Centre Mabilé de Sogoniko et de Diallakorodji.

AJCAD 2021