Formation Jeunes : les capacités de 175 jeunes leaders des Clubs d’Actions Citoyennes de l’AJCAD renforcées à Sikasso et Koutiala

  • par

Ces activités visent à consolider les acquis des jeunes en matière de Gouvernance, de Citoyenneté, de leadership et de Démocratie. Elles s’inscrivent dans le cadre du projet Jeunes Citoyens Actifs, une initiative financièrement soutenue par le Fonds d’Appui au Moteur de Changement de l’ambassade du royaume du Danemark au Mali. La première et seconde phase de cette campagne de formation qui concerne 1000 leaders de CLAC à travers toutes les régions du Mali, s’est déroulée à Sikasso et Koutiala du 07 au 10 septembre 2021.

C’est dans la salle de conférence du centre régional de recherche en Agronomie de Sikasso que cette série de renforcement des capacités a été lancée. A l’ouverture des travaux, Mamadou Mariko, conseiller municipal à la Mairie de la capitale du Kenedougou a exhorté les participants à s’intéresser à la chose publique grâce aux outils de la formation ‘’ Ces jeunes ne doivent pas ignorer leurs rôles dans la société. Ils ont une place très très importante surtout dans les collectivités. Sans les jeunes pas de développement.’’ A-t-il déclaré.

Ces jeunes hommes et femmes, 125 au total, pour la seule phase de Sikasso venus de plus d’une vingtaine de communes de la région ou sont implantées les CLAC ont durant deux jours fait de nouvelles découvertes. Les caractéristiques d’un citoyen model et les éléments constitutifs d’un Etat pour les uns et les exigences d’une démocratie puis les conditions pouvant favoriser la bonne gouvernance plus le leadership pour d’autres. C’est le cas pour Korotoumou Bengaly ‘’ Durant cette formation, j’ai apprise de nouvelles choses notamment, sur les types de citoyens qu’on peut avoir dans un pays démocratique. J’ai pu faire la différence entre un citoyen actif et un citoyen passif’’, témoigne, la présidente du CLAC de la commune de Sikasso.

Il en est de même pour ce jeune leader du CLAC de la capitale de l’or blanc, Koutiala qui a accueilli la seconde phase de ces ateliers. ‘’ Les formateurs sont à remerciés, pour la qualité des modules. J’ai compris les différents piliers d’une démocratie, la signification d’un Etat et les moyens pour un citoyen de participer à la gestion des affaires publiques’’ précise Massa Coulibaly.

Quant à la phase de Koutiala, elle a regroupé 50 leaders de CLAC.

Elaborations des plans d’actions

Soulignons que, ces journées de formations ont été concluantes. Chaque CLAC représenté en est sorti avec un plan d’actions et des engagements citoyens à mettre en œuvre durant le mandat d’une année des CLAC à venir comme recommandée dans les textes. C’est ainsi qu’en fonction des problèmes signalés, les CLAC vont agir et ainsi devenir des acteurs de changement de premier plan dans leurs localités respectives. Mariam Diarra provenant du CLAC de Yorosso s’engage après restitution des notions apprises dans sa commune à ‘’ organiser un fora qui regroupera divers acteurs de sa commune autour d’une problématique dans sa zone ’’ a-t-elle promis.

Des visites et des actions posées

A Sikasso comme à Koutiala, une partie du programme de la formation a été consacrée à des salutations d’usage et des visites de courtoisie aux partenaires de l’AJCAD. En effet, à Sikasso, le Directeur Régional de la Police, le Préfet de la Ville ainsi que le Procureur ont tous reçu la visite de la Directrice Exécutive Adam Dicko. Les échanges ont permis à l’AJCAD de raffermir ses relations extérieures. Même procédé à Koutiala, sur place, le commissaire de Police de la nouvelle région, Yamadou Goumané a agréablement apprécié la visite qui a pris fini chez la Directrice Régionale de la Police, le contrôleur général Kadi Diallo.

En marge de la session 2 de la formation de renforcement des capacités des cinquante (50) leaders de CLAC de la région de Koutiala sur mille ( 1000) jeunes leaders dans le pays, Adam Dicko, Directrice de l’AJCAD a aussi rencontré des déplacés internes à Koutiala, dans l’après midi du jeudi 09 septembre. Originaires pour la plupart de la région de Mopti, quatre-vingt (80) enfants et jeunes des 1236 déplacés sur place ont bénéficié de leurs extraits de jugement supplétifs. Selon la porte-parole des bénéficiaires, ces documents étaient tres attendus et ‘’ nous nous réjouissons sincèrement de ce geste de la part de l’AJCAD qui vient de nous remettre dans notre droit le plus absolu’’ ajoute-t-elle.

Ces deux premières sessions de formation ont été marquées par des causerie-débats dans les camps d’hébergement des participants. Elles portaient sur les avantages d’être membre et leader de CLAC avec un accent particulier sur la notion du leadership. Occasion ayant donné lieu à des témoignages souvent passionnants des anciens leaders de CLAC.

Durant ses nombreux contacts avec les jeunes dans ses différentes localités, la Directrice Exécutive n’a pas ôté de souligner qu’être membre de CLAC nécessite l’indifférence à la cupidité, l’engagement constant. Elle ajoute aussi, le sens du discernement, le respect du règlement intérieur qui insiste sur l’alternance et l’aspect genre dans le mode de fonctionnement des CLAC.

Equipe Medias & Relations Publiques