Forum National ‘’She Leads’’ : les femmes au-devant dans le processus électoral et les reformes

Booster le leadership féministe et accroitre la participation féminine dans les grandes instances de prises de décisions politique, institutionnelle et même économique est l’un des objectifs phares du Forum National. Il porte sur la participation des femmes au processus électoral et aux reformes. Lancé ce mercredi 15 décembre 2021 à la Maison des Aînés de Bamako, le forum se poursuivra ce jeudi 16 décembre.

Il s’inscrit dans le cadre du projet ‘’ She Leads’’ (elle dirige), un programme de 5 ans exécuté à Bamako et Segou par l’Association des Jeunes pour la Citoyenneté Active et la Démocratie (AJCAD), partie prenante du Consortium de mise en œuvre du projet. La Directrice Exécutive de l’AJCAD, Adam DICKO tout en rappelant les objectifs majeurs de la rencontre, veut ce forum concluant avec un document de positionnement qui doit en sortir. Pour elle, « la finalité première, c’est de rassembler les femmes de Bamako et de Segou pour qu’ensemble, on puisse réfléchir sur un document de positionnement des femmes par rapport aux réformes à venir » a-t-elle déclaré.

Le Ministre de la Réfondation de l’État Chargé des Reformes a honoré de sa présence à la rencontre en participant au panel d’ouverture du forum. Il affirme que pour relever le niveau de développement du pays, cela passe, forcément, par la lutte contre toutes les formes d’inégalités, comme promues par le processus de réfondation en cours dans notre pays. Ibrahim Ikassa Maiga précisera que « le cadre des Assises Nationales de la Réfondation est idéal pour donner la parole à toutes les couches sociales y compris les femmes » et d’ajouter que « Promouvoir la femme, c’est promouvoir le développement de l’État, promouvoir les femmes, c’est promouvoir l’avenir du pays » a-t-il par ailleurs signalé.

Le forum, un tremplin pour poser le débat à tous les niveaux

Au paravent, les acteurs de la société civile avaient formulé des recommandations qui ont été suivies d’une très faible mise en œuvre particulièrement celles relatives aux réformes et à la participation des femmes d’où ce forum, pour accélérer le processus.

Et à ce forum qui prend fin le jeudi 16 décembre 2021, trois panels de discussions ont marqué la première journée. Il s’agit entre autres, de la question de la participation des femmes aux reformes et aux élections et de la Participation Politique des femmes. 

Près de deux cents femmes participent à cette grande rencontre de réflexion. Cette jeune actrice de la société civile, Zeinabou Coulibaly, membre du Réseau National pour le Développement des Jeunes femmes et filles du Mali trouve que l’activité est sur une bonne voie de promouvoir l’autonomisation des femmes. « Ce Forum est tout d’abord un atelier de renforcement des capacités pour nous jeunes filles. Il permettra de promouvoir davantage l’autonomisation des jeunes filles que nous sommes » a-t-elle dit.

Les femmes constituent la majorité de la population malienne, Pour Tembely Maimouna Traore, Chargée du programme à l’ONG Terres des hommes le Partenaire Technique et Financier du Projet, Cette promotion de la junte féminine est plus que nécessaire car, la femme est le levier du pays « la femme ne doit pas être impliquer aux reformes parce qu’elle est femme, mais plutôt parce qu’elle constitue le levier de notre société » a indiqué Mme Tembely.

Halimatou Traore, étudiante, se dit outiller grâce au forum « ce forum à changer mon regard par rapport au rôle de la femme dans la vie publique, j’ai compris qu’elle a une place importante au-delà de celle du foyer » témoigne-t-elle.

Un diagnostic de la constitution sera fait durant le forum et servira aux acteurs de proposer un document de positionnement des femmes sur la participation des celle-ci aux processus électoraux et aux reformes institutionnelles.

Sory Ibrahim Maiga