MAXI HANDI PLUS / ETAPE SEGOU

3 meilleures productions primées et retenues pour le Maxi national

Le samedi 30 mars 2019, la Salle de spectacle Miéruba de Ségou a abrité, la cérémonie de lancement des compétitions artistiques entre les personnes handicapées dénommé ‘’Maxi Handi plus’’ dans les catégories théâtre, danse/chant, photographie. Cette activité s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet de l’Ombre à la lumière, financé par Oxfam-Mali pour valoriser le talent et l’esprit de créativité de cette couche sociale. C’était sous la présidence de Adam Dicko, présidente de l’AJCAD.
Une lumière s’est projetée, le samedi 30 mars 2019, à Ségou sur les productions artistiques des personnes handicapées à travers le Maxi régional : étape Ségou, organisé par le consortium AJCAD et DEVE-Mali dans le cadre du projet de l’Ombre à la lumière. L’étape Ségou, première activité du genre, a enregistré la présence des représentants des structures déconcentrés de l’Etat, des responsables de l’AJCAD avec à sa tête la présidente Adam DICKO, et le secrétaire Exécutif, Ousmane Maïga. L’Association pour le développement Endogène (Deve-Mali) s’est fait représenter par Abdoul Kader Diakité. Cette activité intervient après leur formation en photographie, théâtre, danse, chant, dans le cadre de la mise en œuvre dudit projet dont l'objectif est de faire la promotion des talents des personnes handicapées à travers les arts. L’événement s’est déroulé en présence de nombreux jeunes de la cité des Balanzan.
D’entrée de jeu, Adam Dicko a exprimé toute sa joie pour la mobilisation des populations de Ségou pour le Maxi Handi plus avant de rappeler toute l’importance de cette activité en faveur des personnes handicapées. L’objectif de ce projet, rappellera-t-elle, est de valoriser le talent de personnes handicapées mais aussi de faire des plaidoyers auprès des autorités pour le respect des droits des personnes handicapées. A travers ce projet, précisera-t-elle, nous essayons de raconter l’histoire des personnes handicapes, montrer leur esprit de créativité pour un changement de regard au niveau de notre société.
« Etre handicapé ne veut pas dire qu’on doit être dépendant des gens, qu’on ne peut rien faire. Etre handicapé ne signifie pas non plus qu’on doit faire la mendicité. On peut être handicapé et participé au développement de son pays en mettant en valeur nos potentialités », a-t-elle soutenue.
La présidente de l’AJCAD estime que le handicap n’est pas une fatalité. « Nul n’est à l’abri d’un handicap. Nous sommes tous des handicapés. Donc, il faut qu’on s’accepte », a-t-elle ajouté. L’occasion pour lui d’attirer l’attention des pouvoirs publics sur les problèmes d’accès des personnes handicapées aux services sociaux de bases notamment aux bâtiments administratifs , à l’information, à l’éducation , à l’emploi etc
Pour cette compétition d’œuvres artistiques, trois catégories d'art y participaient : photographie, chant/danse, théâtre. Dans la catégorie photo, quatre œuvres individuelles étaient en compétition. Pour chant/ danse et théâtre, deux groupes étaient respectivement en lice.
Suite aux prestations, les membres du jury, composés des professeurs dans les différentes disciplines, ont tranché, sélectionnant trois meilleures productions. Les lauréats ont tous bénéficié d’une prime d'encouragement et des attestations de participation ont été octroyées à tous les participants. Les présélectionnés prendront part, après la phase régionale, au Maxi national qui aura lieu à Bamako.

Auparavant, Oumar Camara, Fédération des associations des personnes handicapées, a salué vivement AJCAD-Mali et Deve ainsi que le partenaire Voice pour ce projet combien