COMMUNIQUE BE-AJCAD N 00321 Greve illimitée des Magistrats

AJCAD Mali est profondément préoccupée par la grève illimitée des magistrats déclenchée depuis le 27 aout 2018 et qui a été exacerbée par la circulaire du 19 septembre 2018 pris par le ministre de l’Economie et des Finances Dr. Boubou Cissé relatif à l’établissement des ordres de recettes sur les salaires de septembre des magistrats grévistes. En réponse, les syndicats de magistrats se sont lancés dans des graves révélations de détournement des deniers publics concernant le ministre Boubou Cissé, dans le communiqué conjoint, ils révèlent l’évaporation inexpliquée de trois milliards et demi (3.500 000 000 FCFA) à l’hôtel des finances à l’occasion de dédommagement d’un operateur économique consécutivement à la crise du Nord. AJCAD prend acte des accusations susmentionnés tout en demandant l’ouverture d’une information judiciaire afin de faire toute la lumière sur cette affaire de détournement de dernier public. Elle rappelle les deux parties leurs responsabilités quant aux justiciables pris en otage depuis un mois, ce qui n’est pas de nature à conforter l’Etat de Droit. Alors que l’accès à la justice est un droit constitutionnel du citoyen. Par ailleurs, AJCAD invite le gouvernement du Mali à instaurer dans le plus bref délai un cadre de dialogue avec les syndicats des magistrats pour trouver un dénouement heureux et de garantir l’accès des citoyens à la justice. Car, le droit de grève est garanti par la Constitution. Ils méritent d’être écoutés quelqu’en soit la nature de leur revendication.