CONSEIL CONSULTATIF DU VOICE OU VOICE BAZAR

Les sans voix du Mali félicitent le programme Voice et dénoncent les injustices sociales Le Musée national du Mali a abrité, ce lundi 15 octobre 2018, le premier conseil consultatif du programme voice dénommé Voice Bazar. Le programme Voice exécuté au Mali par Oxfam est une initiative du consortium Oxfam et Hivos , financé par le ministère Néerlandais des Affaires étrangères, dont l’objectif est de renforcer les capacités de lobbying et de plaidoyer des organisation de la société civile (OSC) notamment les groupes discriminés et marginalisés . Ce fut l’occasion pour les couches sociales marginalisées du Mali d’exprimer leur préoccupation quant à leur inclusion dans la vie publique et la prise en compte de leur droit. Elle s’est déroulée en présence des hautes personnalités du Voice Global, venues pour la circonstance. Plusieurs partenaires du programme Voice au Mali ont répondu massivement présent au rendez-vous du Conseil consultatif dénommé Voice Bazar au Musée national avec leur stand d’exposition où on pouvait apercevoir les images des différentes activités qu’ils ont réalisées en faveur de l’inclusion sociale au Mali à travers le programme Voice. Il s’agit de : Association des jeunes pour la Citoyenneté Active et la démocratie au Mali (AJCAD –Mali) et son partenaire du programme voice Association pour le développement Endogène (Deve-Mali) ; la Fédération malienne des personnes handicapées(Femaph) ; Association malienne pour la protection des albinos (AMPA); Groupe de recherche action droits de l’enfants au Mali (Gradem ) ; Agoratoire. Au stand de AJCAD et Deve-Mali, on y trouvait les images des activités réalisées dans le cadre de l’exécution du projet de l’Ombre à la lumière, issu de la subvention innovation et apprentissage du programme Voice. Il s’agit du rapport sur les causes profondes des discriminations à l’égard des personnes handicapées ; le magazine Handi-actu plus ; des photos de la formation des journalistes , des blogueurs, photos des ateliers d’initiation des personnes handicapées à la photographie, la pratique théâtrale, danse et chant qui se sont déroulés dans la région de Sikasso, Ségou et le District de Bamako. Ce conseil consultatif a été l’occasion pour les sans voix de la société malienne d’exprimer non seulement leur profonde gratitude à l’endroit des responsables du programme Voice pour cette initiative mais aussi de dénoncer certaines injustices sociales dont elles sont victimes. Les aides ménagères de Gradem ont, à travers des chants poétiques, dénoncer les maltraitances dont elles sont victimes et la négation de leur droit à l’éducation et à d’autres services sociaux de bases. Les jeunes de l’Association malienne pour la protection des albinos (AMPA) ont après avoir rendu Hommage à Ramata, albinos de 5 ans décapitée à Fana, fustigé avec véhémence les pratiques inhumaines dont elles sont victimes au Mali. « Nous avons la peur au ventre quand nous sortions de chez nous », a confié Salimata Traoré, membre d’Ampa, lors d’une interview avec la presse. Les personnes handicapées ont aussi, à leur tour, dénoncer leur marginalisation dans la société.