Sessions de renforcement des capacités des leaders de CLAC : Les rideaux sont tombés sur la quatrième session avec plus de 140 leaders de CLAC outillés à Mopti

  • par

Après la session de Kati, c’était au tour de la cinquième région du Mali, d’accueillir à son tour la quatrième cohorte des leaders de CLAC a l’intention desquels, depuis le 06 septembre dernier, une série de formation sur les notions de gouvernance, de démocratie, de Citoyenneté et de leadership est enseignée. C’est ainsi que du 19 au 20 septembre 2021, dans salle de conférence de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Venise malienne, 145 leaders des Club d’Actions Citoyennes d’une trentaine de Communes ont été formés.

L’objectif, c’est d’outiller ces jeunes afin qu’ils participent pleinement à la bonne gestion des affaires publiques locales. Dans l’optique de mieux accomplir cette mission de veille citoyenne, l’Association des Jeunes pour la Citoyenneté Active et la Démocratie et son partenaire financier l’Ambassade Royale du Danemark ont à travers le projet Jeunes Citoyens Actifs entamé des ateliers de renforcement des capacités de 1000 jeunes leaders des CLAC. Cette campagne a déjà touché les régions de Sikasso, Koutiala, la commune de Kati, Mopti dont les sessions ont déjà été réalisées avec la formation de 380 leaders.
A Mopti, dans la journée de lundi comptant pour la première journée de cette phase 4, des jeux de signatures ont démarré les travaux après la cérémonie d’ouverture qui a enregistré la présence de plusieurs personnalités à savoir, le Maire de la commune de Mopti, le Conseiller en sécurité du Gouverneur de Mopti et le Coordinateur des Chefs de quartier de Mopti.

Une étape assez particulière

Une des particularités de la session de Mopti, c’est le contexte d’insécurité dans lequel s’est tenu la rencontre. Le représentant du gouverneur a vu en cette initiative, un moyen de renforcer le vivre ensemble et de privilégier le dialogue intercommunautaire. Il dira que « la session de Mopti est un signe particulier de renforcement de la communication avec d’autres communautés car elle permet de privilégier le dialogue intracommunautaire pour que le conflit puisse être résolu » affirme le Lieutenant-Colonel Mamadou Sidiki Konaté.
Même réaction de la part du Coordinateur des Chefs de Quartier de Mopti, Sidi Haidara, pour qui, ce rassemblement des jeunes est un signal fort vers un Mali apaisé. Les deux autorités ont remercié vivement l’AJCAD pour le choix porté sur la ville dénommée « Soudou Baba ».

Une session pleine d’enseignement pour les participants

Les quatre composantes d’un État ont été retenues par de nombreux participants ( populations, territoire, gouvernement et reconnaissance internationale) tandis que d’autres disent retenir la notion du citoyen qui se caractérise par la civilité, le civisme et la solidarité. C’est ce que témoigne, Halimatou Ongoiba qui s’explique à cet effet qu’« être leader de CLAC nécessite des connaissances sur les notions de Gouvernance et de citoyenneté. Durant ces deux jours j’ai énormément appris notamment sur comment participer à la bonne gouvernance locale et j’ai découverts les clés pour être un citoyen model » a-t-elle précisé.
Elle a par ailleurs promis de faire la restitution une fois de retour chez elle a Bandiangara où elle est leader de CLAC.

Une triste nouvelle

A la surprise générale des campeurs et des organisateurs de ce mini camp de formation, une nouvelle peu reluisante a choqué l’ensemble des participants, il s’agit du décès du Papa d’une participante a la formation venue de Douentza. La journée 2 ou dernière de la formation a été une belle occasion pour toute l’équipe de l’AJCAD et les participants de rendre un vibrant hommage au défunt.

Tous les CLAC représentes à travers leurs leaders ont reçu des attestations de la formation et des cahiers de suivi des activités futures des CLAC.