Projet Jeunes Citoyens Actifs : la double session de Ségou se referme avec 175 jeunes leaders de l’AJCAD-Mali formés

  • par

Ces formatons rentrent dans la logique des sessions de renforcement des capacités de 1000 leaders des Clubs d’Actions Citoyennes de l’AJCAD issus de ses 200 CLAC entamées depuis début septembre. Pour la seule région de Ségou qui a abrité les phases 5 et 6 du 23 au 26 septembre à l’Académie d’Enseignement de Ségou après l’étape de Mopti deux sessions s’y sont tenues. Elles ont regroupé chacune 18 communes représentées par 5 leaders de CLAC chacune.

Cette vaste campagne de formations visant à rendre actifs, les jeunes bénéficiaires en citoyenneté avec également des notions en gouvernance et en démocratie a bouclé la phase de Ségou qui a réuni le plus de participants depuis la phase inaugurale de Sikasso.

Vu la taille de l’évènement et son importance pour les politiques publiques, les autorités locales et administratives de la cite des Balanzans ont magnifié de leur présence à la cérémonie d’ouverture. Le représentant du gouverneur, le préfet, le coordinateur des chefs de quartiers de Ségou, tous y étaient sur place.

Dans son allocution, le Directeur de Cabinet du Gouverneur de Ségou, Afel Yattara a incité les jeunes à « s’approprier les outils et instruments nécessaires de cette formation pour contribuer à la construction d’un Etat de droit et a la formation d’un citoyen model » pour notre pays.

Le coordinateur régional des chefs de quartier de Segou, quant à lui, s’est dit émerveillé par l’engagement de l’AJCAD-Mali en faveur des jeunes. S’exprimant sur la rencontre du jour , Monsieur Oumar Togola a insisté auprès de la Directrice Exécutive de l’AJCAD, Adam Dicko à « l’organisation future d’une session similaire portant sur les mêmes thèmes tels que la Gouvernance, la démocratie et la citoyenneté à l’endroit, cette fois-ci des chefs de quartier » a-t-il souhaité. 

Des jeunes combles par les ateliers

Durant les quatre jours qu’ont duré les sessions de Ségou, des engagements sur le plan de l’Etat, de la démocratie, de la gouvernance locale et des élections ont été élaborés par la première cohorte de 85 leaders de CLAC venus de 18 communes de Segou et Koulikoro ainsi que la seconde composée de 90 leaders de CLAC. Des activités sur les modules de renseignement des cahiers de suivi des activités ainsi que d’autres sur la communication ont été animés courant les travaux.

A l’issue des formations, les jeunes leaders de CLAC se disent combles par les enseignements reçus. Pour Aichata Maiga, du CLAC de San « cette formation m’a ouvert les yeux sur les qualités d’un citoyen modèle, les fondements d’un État et comment faire du contrôle citoyen ».

Des messages encourageants de la Directrice Exécutive

Tout au long des sessions, par moment et a chaque occasion présentée, Adam Dicko informe les jeunes formes lors des sessions sur les enjeux de leurs missions de leaders de CLAC. Elle a « exhorté ces jeunes leaders à être en règle vis-à-vis de la loi en prenant leur carte d’identité et leur vignette. Pour elle, c’est le meilleur moyen et instrument pour eux de réussir leur mission future de veille et de contrôle citoyen. »

Moment d’émotions 

 A la fin des sessions, la porte-parole de la première vague de participants des sessions de renforcement des capacités des leaders de CLAC a dédié une chanson pour toute l’équipe de l’AJCAD à la fin de la formation de deux jours (23 et 24 septembre).