JCA à Kayes : vers la fin des sessions de renforcements des capacités

  • par

Du 28 au 29 s’est tenue à Kayes la phase 10 des sessions de renforcement des capacités des leaders des Clubs d’Actions Citoyennes de l’AJCAD. La session avait regroupé 105 jeunes leaders venus de 21 communes de la région de Kayes. Ses thématiques portaient sur la gouvernance, la citoyenneté et la démocratie. Cette phase constitue le dernier visage avant la fin de cette série de formations.

Après Sikasso, Koutiala, Kati, Mopti, Ségou, Bamako, Koulikoro et Gao, l’équipe de l’AJCAD a posé ses valises dans la cite des Rails.

A la cérémonie d’ouverture, les autorités coutumières sont reconnaissantes du rôle que l’AJCAD joue dans les municipalités à travers des sensibilisations au paiement des taxes et TDRL. Pour Mamadou Coulibaly, le Maire délégué de la commune de Khouloum ce rôle est d’abord la sienne « On voit que la jeunesse commence à prendre de la conscience. L’AJCAD à travers cette activité est en train de faire le travail de la collectivité et les thématiques de l’atelier sont vraiment intéressantes » a-t-il reconnu.

La citoyenneté, une alternative a l’insécurité

Le commissaire principal du 1er arrondissement de la région, quant à lui trouve cette session bénéfique pour la jeunesse, pour lui les jeunes sont malheureusement des acteurs de l’insécurité et cette formation permettra de leur inculquer des bons comportements. Il précise que « compte tenu du contexte sécuritaire dans lequel, le pays vit, une telle initiative est salvatrice. La jeunesse est actrice de cette insécurité et c’est important que cette couche apprenne être un citoyen modèle » indique Salim Cissé.

Cette cérémonie qui a tenu toute ses promesses à travers l’élaboration des plans d’actions des différents CLAC présents sera couronné, dans les jours à venir, à l’occasion d’une grande rencontre inter CLAC par l’établissement des actions à mener courant 2022. Selon Adam Dicko, Directrice Exécutive de l’AJCAD « l’étape de Kayes touche 105 jeunes, ils vont à la suite élaborer leurs plans d’actions à mettre en œuvre en novembre et décembre. Il y aura aussi à la fin de l’année, une grande rencontre inter-CLAC pour prévoir les actions de l’ensemble des 200 CLAC pour la période de 2022 » nous a-t-elle appris. 

Une des particularités de la formation des leaders à Kayes, c’est aussi la visite d’une délégation du partenaire technique et financier de ce projet dénommé jeunes citoyens actifs. Le charge de projet du Fonds d’Appui au Moteur de Changement a travers son charge de projet, Seybou Traore se dit impressionne par la mobilisation au rendez-vous de cet évènement « je suis marqué par la centaine de jeunes qui suit cette formation, en plus des modules, je crois, le fait de rassembler ces jeunes de différents horizons, c’est déjà un succès » a-t-il déclaré.

Ces leaders venus des communes de Kayes, de Gory, de liberte-Dembaya pour ne citer que celles-ci, se disent renforcés à l’image de Sira Diallo, leader de Djema « j’ai compris à travers cette session que le citoyen actif doit être activement engagé dans sa communauté, pour impacter et améliorer le quotidien de ses concitoyens » dixit Sira.

Après cette étape de Kayes, la ville de Tombouctou accueillera prochainement la dernière phase de ces sessions.

Sory Ibrahim Maiga