Aller au contenu

𝗖𝗮𝗺𝗽 𝗱𝗲𝘀 𝗹𝗲𝗮𝗱𝗲𝗿𝘀 𝟮𝟬𝟮𝟭 : 𝗖𝗼𝗺𝗽𝗿𝗲𝗻𝗱𝗿𝗲 𝗹𝗮 𝘁𝗿𝗼𝗶𝘀𝗶è𝗺𝗲 é𝗱𝗶𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝘂 𝗰𝗮𝗺𝗽 𝗱𝗲𝘀 𝗹𝗲𝗮𝗱𝗲𝗿𝘀 𝗱𝗲 𝗹’𝗔𝗝𝗖𝗔𝗗 𝗹𝗮𝗻𝗰é𝗲 à 𝗗𝗶𝗼𝗶𝗹𝗮 𝗲𝗻 T𝗿𝗼𝗶𝘀 Q𝘂𝗲𝘀𝘁𝗶𝗼𝗻𝘀.

𝗗𝘂 𝟮𝟲 𝗮𝘂 𝟯𝟬 𝗷𝗮𝗻𝘃𝗶𝗲𝗿 𝟮𝟬𝟮𝟮 𝘀𝗲 𝘁𝗶𝗲𝗻𝘁 𝗹𝗲 𝗰𝗮𝗺𝗽 𝗱𝗲𝘀 𝗹𝗲𝗮𝗱𝗲𝗿𝘀 𝗱𝗲 𝗹’𝗔𝗝𝗖𝗔𝗗 𝗠𝗮𝗹𝗶. 𝗨𝗻 𝗿𝗲𝗻𝗱𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗮𝗻𝗻𝘂𝗲𝗹 𝗾𝘂𝗶 𝗿𝗲𝗴𝗿𝗼𝘂𝗽𝗲 𝗽𝗿è𝘀 𝗱𝗲 𝗺𝗶𝗹𝗹𝗲 𝗱𝗲 𝗷𝗲𝘂𝗻𝗲𝘀 𝗰𝗼𝗺𝗽𝗼𝘀é𝘀 𝗱𝗲𝘀 𝗺𝗲𝗺𝗯𝗿𝗲𝘀 𝗱𝗲 𝗖𝗟𝗔𝗖 (𝗰𝗹𝘂𝗯 𝗱’𝗮𝗰𝘁𝗶𝗼𝗻𝘀 𝗰𝗶𝘁𝗼𝘆𝗲𝗻𝗻𝗲𝘀), 𝗺𝗲𝗺𝗯𝗿𝗲𝘀 𝗮𝗰𝘁𝗶𝗳𝘀, 𝘀𝘁𝗮𝗴𝗶𝗮𝗶𝗿𝗲𝘀, 𝗽𝗲𝗿𝘀𝗼𝗻𝗻𝗲𝗹 𝗲𝘁 𝗹𝗮 𝗱𝗶𝗿𝗲𝗰𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗲𝘅é𝗰𝘂𝘁𝗶𝘃𝗲 𝗱𝗲 𝗟’𝗔𝗝𝗖𝗔𝗗 𝗮𝘂 𝗹𝘆𝗰é𝗲 𝗗𝗼𝘄𝗲𝗹𝗲 𝗠𝗔𝗥𝗜𝗞𝗢. 𝗜𝗹 𝗲𝘀𝘁 𝗣𝗹𝗮𝗰é 𝗰𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗮𝗻𝗻é𝗲 𝘀𝗼𝘂𝘀 𝗹𝗲 𝘁𝗵è𝗺𝗲 : « 𝗰𝗶𝘁𝗼𝘆𝗲𝗻𝗻𝗲𝘁é 𝗮𝗰𝘁𝗶𝘃𝗲 𝗮𝘂 𝘀𝗲𝗿𝘃𝗶𝗰𝗲 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗿𝗲𝗱𝗲𝘃𝗮𝗯𝗶𝗹𝗶𝘁é 𝗺𝘂𝘁𝘂𝗲𝗹𝗹𝗲. »

Installée dans la capitale de Banico, Dioila a eu l’honneur d’accueillir les jeunes venus des divers horizons du Mali pour participer aux travaux de cet évènement annuel de l’AJCAD.

Q𝘂𝗲 𝗿𝗲𝘁𝗲𝗻𝗶𝗿 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗷𝗼𝘂𝗿𝗻é𝗲 𝗱𝘂 𝟮𝟳 𝗷𝗮𝗻𝘃𝗶𝗲𝗿 𝟮𝟬𝟮𝟮 𝗰𝗼𝗻𝘀𝗮𝗰𝗿𝗮𝗻𝘁 𝗹’𝗼𝘂𝘃𝗲𝗿𝘁𝘂𝗿𝗲 𝗱𝘂 𝗰𝗮𝗺𝗽 ?

Les premières activités de la journée comme signes indicateurs d’une journée assez promotrice en activités. Les jeunes se sont réveillés avec force et beaucoup d’énergie, ils ont commencé la journée par des activités sportives suivies de la lecture des règles à respecter du camp. Après cette étape, l’heure était de choisir le ou la commissaire du camp, pour cette année, les campeurs ont jeté leur dévolu sur Mme Bintou TOURE. Un symbole fort du leadership féminin et féministe qui, aura la lourde tâche d’assurer la police du camp pendant les trois jours restants.

Une première pour une femme d’assurer ce rôle, elle sera épaulée par monsieur Fousseini Sidibé leader CLAC de Kayes et de Foune TRAORE également de la première région. Après cette étape, place à la montée des couleurs l’un des moments forts et symbolique du camp. Les cœurs des campeurs ont vibré au rythme de la citoyenneté, Dans la foulée le ton a été donné avec l’arrivée et l’installation des officiels et celui de la Directrice Exécutive Mme. MAIGA Adam DICKO, la cérémonie fut officiellement lancée par le discours du maire de la commune de Kaladougou, un discours plein d’hospitalité. Monsieur Yacouba Dowele MARIKO a souhaité la bienvenue aux différentes délégations, venues des coins et recoins du Mali. Tout en exhortant les campeurs à une utilisation saine des notions apprises pendant le camp pour pallier à la crise de la citoyenneté.

Comme affirmait, Amadou HAMPATE BAH : « toujours sérieux tue le sérieux. » le jeune artiste qui, est un incontournable de AJCAD Keita flow a tenu les campeurs en haleine à travers une prestation musicale avec, son tout nouveau single dédié à AJCAD Mali.

L’un des moments, les plus attendus était celui du discours de la Directrice Exécutive de L’AJCAD Mali Mme. MAIGA Adam DICKO éblouie par la présence et la détermination des jeunes, elle n’a pas manqué l’occasion pour exprimer ses sentiments, elle l’a fait savoir en ces termes : « je suis venue par ce que je tiens à Dioila, c’était un rêve, un souhait de venir à Dioila. Au gouverneur et au maire, je dis merci, pour l’accompagnement sans faille qui a facilité la tenue du camp. A la population de Dioila, un grand merci pour l’hospitalité et mention spéciale au Clac de Dioila. Notre nouvelle force motrice doit être pour nous de s’acquitter de ses devoirs afin d’être en mesure de demander de comptes à nos décideurs. » a-t-elle déclaré.

La fin de la cérémonie inaugurale du camp des leaders, après les mots de bienvenue du chef du village de Dioila, monsieur le maire Yacouba Dowele MARIKO a remercié la Directrice d’avoir tenu sa promesse, en tenant le camp à Dioila. C’est avec des mots d’encouragement qu’il conclut son intervention en réitérant sa disponibilité au côté de L’AJCAD pour tout besoin. Selon la directrice, « cette activité est pour les jeunes qui ont bien voulu associer leurs noms au développement de leurs communautés respectives. Ces trois jours seront animés d’ateliers de formation, des activités sportives et culturelles afin de renforcer les capacités des campeurs pour mieux faire face aux défis liés à la citoyenneté et u du développement local. Le représentant du gouverneur a eu l’honneur de lancer ouvertes les activités qui réuniront plus de 800 jeunes venus d’un peu partout du Mali. Les travaux de groupes et les restitutions ont suivi, regroupant les jeunes autour des thématiques comme :

  • Augmentation de taux de paiement des impôts,
  • Implication des jeunes dans la gestion des conflits,
  • Régularisation administrative des commerçants
  • Autonomisation des femmes,
  • Changement de comportement
  • Influence positive sur les OSC,
  • Renforcement de la démocratie et promotion de la santé.

Q𝘂𝗲 𝗿𝗲𝘁𝗲𝗻𝗶𝗿 𝗱𝗲 𝗹’𝗲𝗻𝗴𝗮𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗱𝗲𝘀 𝗰𝗮𝗺𝗽𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗲𝘂𝘅-𝗺ê𝗺𝗲𝘀 ?

Se basant sur l’engagement et la pro-activité des campeurs, ils ont développé des stratégies, qui permettront d’impacter positivement sur la gouvernance locale, qui aboutiront à, un développement local axé sur la redevabilité mutuelle. Tout en faisant le bilan des activités de l’année écoulée dans leurs zones respectives, ils ont élaboré des plans d’actions qui vont couvrir l’année 2022.

Dans la diversité des activités, un panel sur le rôle et la responsabilité de la police dans l’accès aux documents administratifs a été suivi par intérêt avec comme paneliste, le commissaire de police de Dioila sous le thème : l’accès légal aux documents administratifs, les moyens d’acquisition qui tentent la corruption, les concours d’entrée à la police nationale, ces points ont été longuement débattu avec la modération de M. Fousseini DIOP, responsable programme gouvernance et engagement Civic au sein de L’AJCAD.

𝗤𝘂𝗲𝗹𝗹𝗲 𝗽𝗹𝗮𝗰𝗲 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗹𝗮 𝗰𝘂𝗹𝘁𝘂𝗿𝗲 𝗲𝘁 𝗹𝗼𝗶𝘀𝗶𝗿𝘀 𝗮𝘂 𝗰𝗮𝗺𝗽 ?

La culture étant l’un des socles sur lequel on peut s’appuyer pour un retour définitif de la paix et cohésion sociale, La boucle a été bouclée par une très grande soirée dansante pleine de surprises avec des prestations, interprétations d’artistes, des sketchs, des poèmes sur des thématiques comme : citoyenneté, gestion de conflits, cohésion sociale et autres.

Samba Balobo BAH